S'informer sur les systèmes

ERP, SCM, Big data, Cloud computing, mais de quoi parle-t-on?

Quelques définitions des technologies de l'information et des communications

Dans le domaine des technologies de l’information, les acronymes sont légion. Le CEFRIO rassemble ici quelques repères pour distinguer l’usage visé par ces systèmes.

B.I. Business Intelligence ou informatique décisionnel

L’ensemble des activités ayant pour objet la recherche, la collecte, le traitement, l’analyse et la diffusion de renseignements utiles à l’entreprise en vue d’un meilleur éclairage pour la prise de décisions stratégiques.

Big data, Data mining ou logiciel d’analyse de données de ce type

Le Big data (données massives) définit des ensembles de données dont la taille se situe au-delà de la capacité des logiciels couramment utilisés pour saisir, gérer et traiter les données dans un délai acceptable. Ces données sont une cible mouvante dont leur valeur pour les entreprises découle de sa capacité à les analyser.

 

Le Data mining (exploration de données) est le processus qui a pour objet l’extraction d’un savoir ou d’une connaissance à partir de grandes quantités de données et qui utilise des méthodes automatiques ou semi-automatiques.

C.A.O. ou conception assistée par ordinateur

Ensemble des activités de conception, y compris le dessin et l’illustration, qui utilisent des systèmes informatiques pour assurer des fonctions telles que la conception, la simulation ou l’amélioration d’une pièce ou d’un produit.

Cloud ou infonuagique

Un service informatique délocalisé et offert sur demande vendu par des fournisseurs externes. L’infrastructure informatique, les logiciels et les plateformes de développement sont les trois types de services infonuagiques.

Code à barres, étiquette 2D, RFID ou technologies en traçabilité

Système de code à barres (représentant les caractères par des ensembles de barres parallèles d’épaisseur et d’écartement variables) lus de façon optique par un balayage transversal qui permet de faire transiger l’information entre les objets physiques et les systèmes d’information.

L’étiquette 2D est un format de code à barres en deux dimensions constitué de modules noirs disposés dans un carré à fond blanc qui a l’avantage de pouvoir stocker plus d’information qu’un code à barres.


Le RFID (identification par radiofréquence) est une technique qui permet d’identifier des objets ou des personnes au moyen d’un dispositif électronique transmettant par radiofréquence des informations pré-enregistrées à un lecteur qui l’interroge à faible distance.

C.R.M. Customer Relationship Management ou progiciel de gestion de la relation client

Logiciel offrant des fonctionnalités dans trois sphères stratégiques en lien avec son client : les ventes, le marketing ainsi que le service et le soutien à la clientèle.

E.R.P. Enterprise Resource Planning ou progiciel de gestion intégrée

Ensemble de logiciels intégrant les principales fonctions nécessaires à la gestion des flux et des procédures de l’entreprise (comptabilité et finances, logistique, paie et ressources humaines, etc.)

Extranet

Un intranet qui a été étendu pour inclure l’accès depuis ou vers certains organismes externes, tels que des clients ou des fournisseurs, mais inaccessible au public en général.

G.E.D. ou gestion électronique des documents

Ensemble des techniques informatiques, des matériaux et des logiciels permettant de créer, d’archiver, de récupérer et de faire circuler des documents sous forme électronique.

I.A.O. ou ingénierie assistée par ordinateur

Ensemble des méthodes associées à la conception assistée, qui concernent plus particulièrement les calculs de définition et de simulation de l’objet à concevoir (ex. le calcul de structures).

Intranet

Réseau informatique utilisé au sein d’une organisation pour le partage d’information, de systèmes opérationnels ou de services informatiques.

M.E.S. Manufacturing Execution System ou système d’exécution de la fabrication

Système d’information utilisé sur le lieu de production pour gérer les ressources manufacturières d’une entreprise en temps réel. Il permet par exemple de repérer rapidement les problèmes qui perturbent le bon fonctionnement de l’usine et de rapidement replanifier les activités qui y ont cours.

P.I.M. Product Information Management ou gestion des données produit

Un système de gestion de données techniques est un ensemble d’outils informatiques pour la gestion des données techniques liées à un projet de conception. Ces outils ont pour objectif de remplir les fonctions suivantes : stocker, gérer et contrôler la totalité des informations et processus concernant la définition, la production et la maintenance d’un produit.

P.O.S (Point of Sale) ou terminal de point de vente

Systèmes de terminaux et autres technologies de vente avancées installées aux points de vente qui servent notamment à faciliter la communication entre les points de vente ou avec les autres services comme l’entrepôt, mais aussi à améliorer l’expérience client en magasin.

S.C.M. Supply Chain Management ou progiciel de gestion de la chaîne logistique

Logiciel destiné à optimiser la chaîne logistique, de l’approvisionnement jusqu’à la livraison au client.

Site Web transactionnel

Site Web proposant un service d’achats en ligne, hébergé par le site lui-même ou par un site tiers.

Site Web adapté au mobile

Site Web conçu pour les petits écrans tels que les téléphones mobiles.

W.M.S. Warehouse management system ou système de gestion d’entrepôt

Désigne une catégorie de progiciels destinés à gérer les opérations d'un entrepôt de stockage. L'objet premier du WMS n'est pas de prendre les commandes, mais de les prendre en compte et d'en optimiser la préparation. Le périmètre d'un WMS est limité et ne couvre pas toute la chaîne logistique. En général, l'outil s'arrête à l'entrepôt.